Comment l’intelligence artificielle va-t-elle transformer le management et le travail ? Va-t-elle nous prendre nos emplois ? Peut-on tout lui demander ? Deviendrez-vous « IA compatible » ? Saurez-vous développer des « compétences de centrage », spécifiquement humaines comme l’attention, la mémoire, le temps, afin de faire valoir votre différence avec la machine et trouver de nouveaux équilibres. Les réponses en interview avec Cécile Déjoux, auteur de Ce sera l’IA ou et moi.

 

Bonjour Cécile Déjoux, pourquoi avoir écrit ce livre… maintenant ?

Cécile Déjoux : Ce livre est un tour du monde de l’impact de l’IA sur le travail et les modèles économiques. Nous avons fait 4 ans de recherche, dans le cadre de la chaire partenariat Julhiet-Sterwen, Malakoof Humanis,  et plus 10 learning expéditions aux USA, Chine, Canada, Singapour, Indonésie, Hong Kong et Europe en rencontrant des scientifiques, des entrepreneurs, des start up, des grandes entreprises, des laboratoires de recherche sur la thématique de l’IA. 50 de ces rencontres sont consultables dans le livre avec des QRcodes.
Ce livre propose des clefs de compréhension pour comprendre ce qu’est l’IA, comment intégrer un projet IA quand on est un non scientifique, quelles sont les nouvelles compétences à développer à la fois pour être «  IA compatible » et posséder des «  compétences de centrage », spécifiques à notre humanité.

Une page de votre livre, ou un passage, qui vous représente le mieux ?

C.D. : La troisième partie «  Quels nouveaux équilibres entre l’homme et l’IA «

Les tendances qui émergent à peine et auxquelles vous croyez le plus ?

C.D. : La recherche de l’équilibre entre s’approprier le vocabulaire, l’univers, les briques technologiques et les usages de l’IA et développer ses « compétences de centrage » (attention, mémorisation, gestion du temps)
Pour ancrer ces tendances émergentes, le livre offre 7 workshops à réaliser en groupe avec des scénarios et des ressources.

Si vous deviez donner un seul conseil à un lecteur de cet article, quel serait-il ?

C.D. : Voici les messages clefs illustrés du livre :
– l’IA doit servir aux non scientifiques
– vous devez comprendre l’IA et ses usages pour changer votre métier et le garder
– plus vous deviendrez «  IA compatible » plus il faudra développer des « compétences de centrage » spécifiques de votre humanités
– c’est l’équilibre que vous trouverez entre être « IA compatible » et les « compétences de centrage » qui feront que vous soyez employable
– tout expert métier peut participer à un projet IA
– l’IA est là, il est de notre responsabilité de la comprendre
– ce n’est pas à l’IA de décider, si on ne veut pas qu’elle décide
– pour savoir si l’IA est un risque ou une opportunité, il faut comprendre ce que c’est

En un mot, quels sont les prochains sujets qui vous passionneront ?

La réponse en vidéo :

Merci Bertrand

 

Le livre : Ce sera l’IA ou et moi, Cécile Déjoux, Vuibert, 2020.