Claire Malet, entrepreneuse et fondatrice de Projetek lance L’Objet Français, sa 3ème plateforme web d’objets médias, axée uniquement cette fois sur le made in France, avec une charte très stricte : traçabilité, circuit-court, RSE et savoir-faire français. Interview.

 

Bonjour Claire Malet, quel problème vous proposez-vous de résoudre avec votre start-up ?

 

Je suis partie de plusieurs constats, tant au niveau professionnel que personnel :

Depuis 2008, je dirige une agence de communication par l’Objet qui possède versionecologique.com et objetpubdesign.com. Mes clients que l’on appelle les annonceurs me font part des problématiques suivantes :
La communication par l’objet s’inscrit totalement dans leur stratégie mais ils doivent faire face à 2 difficultés : communiquer en se différenciant de leurs concurrents et s’inscrire dans une démarche RSE.
Nous avons clairement identifié une montée en gamme des objets (high tech, bagagerie, vêtements d’image…) et nous n’hésitons pas avec l’aide de notre fédération professionnelle la 2FPCO à faire passer le message suivant : « communiquez moins mais mieux », autrement dit, pour un budget équivalent, achetez moins d’objets personnalisés mais communiquez avec des objets utiles, durables et qui ont du sens.

La 2e difficulté que me posaient mes clients, c’était de sourcer uniquement en France.
Or la fabrication des équivalents high tech, totebag, bouteille isotherme et autres stylos est quasi inexistante voire totalement inexistante en France.

 

Cette 2e difficulté qu’est le circuit court s’observe totalement au niveau personnel et individuel de la population. On le voit avec l’engouement pour les marchés des producteurs et la multiplication des startup faisant de la fabrication française le fer de lance.

 

Avez l’Objet Français, je propose à mes clients annonceurs de résoudre les 2 difficultés rencontrées :
1- Communiquer avec des objets pertinents, de qualité, fabriqués en France et qui ont du sens dans le respect de leur démarche RSE  les annonceurs sont donc en totale cohérence avec leurs valeurs et leur communication n’est est que plus cohérente
2- Avoir une communication différenciante vs leurs concurrents car la gamme est différente. On oublie les gammes importées d’Asie ou d’ailleurs et que l’industrie française n’est pour le moment par en mesure de produire

 

 

Quelle est votre recette magique ?

 

C.M. : Notre plateforme wwwobjetfrancais.pub est conçue de telle sorte qu’elle se met au service des artisans français. Nous ne cachons pas nos fournisseurs derrière les produits, bien au contraire. Ils sont mis en avant sur la page d’accueil, en bas des pages produits, dans la recherche par région, sur notre blog et sur les réseaux sociaux. L’idée est de choisir un produit parce que l’histoire que nous raconte l’artisan, les produits qu’il propose font écho avec la stratégie de communication de l’annonceur.
Et pour faciliter le parcours de l’annonceur sur notre plateforme, nous avons mis en place un système de devis automatique : l’internaute configure son produit selon ses critères de marquage, la quantité dont il a besoin… et il obtient immédiatement un devis qu’il peut télécharger et transformer en commande. Ce qui reste rare dans le secteur de l’objet media. La plupart de mes confrères (sauf le n°1 français qui est une plateforme marchande) fonctionnent encore par système de demande devis avec une réponse qui n’est pas instantanée. Nous avons fait évoluer nos 2 précédents sites en plateforme marchande et je dois dire constaté que c’est efficace et agréable pour tout le monde : aussi bien pour nos clients qui ont pris l’habitude ave l’ère internet d’avoir tout, tout de suite, que pour mon équipe qui soigne davantage la relation avec les clients plutôt que d’enchainer mécaniquement les devis.

 

 

Pourriez-vous me parler d’un sujet relatif à votre domaine, que nous ne connaissons pas et nous apprendre quelque chose à son propos ?

 

C.M. : Dans le secteur de la communication par l’objet, beaucoup d’agence contournent le problème du made in France en utilisant des allégations du genre « marqué en France », « pensé en France » ou « fabriqué en France » à partir du moment ou les étapes de marquage et autre conditionnement dépassent un certain niveau de la valeur ajoutée du produit. Je crois qu’il faut être clair sur le lieu de fabrication, ne pas se mentir, ni mentir aux annonceurs. En ce qui concerne mes sites versionecologique.com et objetpubdesign.com, nous sommes capables de fournir des certificats de conformité pour tous les produits y compris ceux qui viennent d’Asie. Asie ne rime pas avec mauvaise qualité. Il y a des supers produits. Encore doivent ils correspondre aux besoins et problématiques de nos annonceurs.
L’Objet Français se pose en alternative pour répondre en toute transparence à leurs critères de circuit court, de savoir-faire français et de sens…

 

 

Quelle question sur votre projet aimeriez-vous qu’on vous pose ?

 

C.M. : Quelle est votre ambition avec l’Objet Français ?
J’ai pour ambition et même la prétention d’aider les annonceurs à oser sortir des sentiers battus en termes de communication par l’objet. Leur proposer d’autres objets media que ceux traditionnellement diffusés. Communiquer avec des objets fabriqués uniquement en France, oui bien sûr mais surtout avec des objets différents. C’est là tout l’enjeu pour les annonceurs. SE DIFFENCIER.

 

 

Quelle entreprise, autre que la vôtre bien sûr, auriez-vous été fier de créer et pourquoi ?

 

C.M. : N’importe quelle entreprise qui est référencée sur www.objetfrancais.pub. Elles ont toute pour vocation de mettre en œuvre un savoir-faire, de perpétuer une tradition tout en intégrant les techniques de pointe et participer activement à l’économie locale. J’aime l’idée de fabriquer quelque chose, de la conception à la commercialisation. La chaine est complète, c’est concret.

 

 

Quels sites trouve-t-on dans vos favoris ?

 

C.M. : En ce moment, je consulte beaucoup l’application Magelan. Cette appli propose des podcasts réalisés par des intervenants plus ou moins connus qui nous donnent pas mal de tips pour voir la vie sous un autre angle. Pour réorganiser ou faire évoluer sa vie professionnelle et/ou personnelle. Ce sont des formats très courts, divisés en chapitres. Super efficaces et pertinents pour mes problématiques actuelles de chef d’entreprises et maman de 3 jeunes enfants.
Dans mes favoris, on peut trouver Pinterest et tous les sites liés à la décoration. Une passion depuis toujours. J’utilise beaucoup Instagram d’ailleurs. Une grosse source d’inspiration car ce sont plus les sites de déco ou de personnes inspirante que les photos des vacances de mes contacts qui m’intéressent. Instagram est souvent le point départ pour naviguer au gré du vent sur le net. Enfin, l’appli Cafeyn pour tous mes abonnements en ligne à la presse écrite.

 

Merci Claire Malet

 

Merci Bertrand Jouvenot