PREFACE

 

Nous sommes en 2030. Vous observez le monde autour de vous, vous tentez un flashback au début des années 2020. Qu’est ce qui a vraiment changé ? Les robots et l’intelligence artificielle ont-ils finalement mis au chômage des milliards de travailleurs humains comme certains futurologues le craignaient ? La révolution digitale a-t-elle finalement eu lieu au sortir de la pandémie mondiale de Covid-19 ? Notre vie privée nous a-t-elle complètement échappée car nous n’avons pas su protéger nos data ? Et si tous cela est arrivé, notre planète est-elle devenue hostile à la vie humaine suite à l’utilisation intensive de technologies destructrices de notre capital biologique ?

A vrai dire, si vous n’êtes ni futurologue ni journaliste, vous vous posez surement des questions plus terre à terre ? « Combien de fois aurais-je changé de profession en une décennie ? » Ou si vous travaillez dans la même fonction, « dans quelle mesure mon travail est-il différent de celui que j’exerçais il y a 10 ans ? ». Pour les plus avertis, « Le web3 et les cryptos ont-ils changé mon environnement de travail ? »

Sans vouloir jouer au « philosophe du digital », Bertrand Jouvenot, pose dans ce livre des questions qui méritent une prise de recul. « Peut-on vivre dans un monde sans data ? ».  Bertrand dresse aussi des témoignages du travail contemporain : « pourquoi ne pas réinventer sa vie pro … quand on vient de commencer ? ». S’il est devenu impératif de constamment se réinventer professionnellement (par exemple, avec le slashing qui consiste à cumuler des jobs différents qui nous inspirent), il est essentiel de garder un regard éclairé et critique sur les évolutions majeures de notre monde.

Le philosophe et mathématicien Condorcet défendait la « chute des préjugés », poussant à remettre en cause systématiquement une pensée collective devenue aveuglément commune qui s’avère parfois en décalage avec la réalité. Chacun a pu observer que des décisions prises collectivement aboutissent à une forme de consensus mou ou violent (pendant la révolution française) qui n’est bien souvent pas la meilleure solution. Bertrand, l’auteur de cet ouvrage, n’est résolument pas un idéologue, il incarne cette petite voix de notre conscience qui nous aide à prendre du recul, justement pour nous faciliter la prise de décisions dans un monde complexe.

Un auteur doté d’un esprit autodidacte comme Bertrand devenu expert en marketing digital pourrait avoir un regard pessimiste sur notre environnement mais c’est au contraire des inspirations pleines de clarté qu’il aime partager, en s’appuyant sur son insatiable curiosité de grand lecteur.

C’est cette passion pour la lecture et l’écriture qui nous a fait nous rencontrer. Ce nouvel ouvrage est d’ailleurs un formidable outil de réflexion par la lecture. Des articles traitant de thèmes aussi variés que le futur du travail, les dangers et bienfaits de l’intelligence artificielle, la peur des « ubérisateurs » et des GAFA sont autant de lectures qui permettent d’éclairer notre pensée. Une lecture quotidienne d’un seul ou de quelques courts chapitres de ce livre vous offriront quelques rayons d’éclairage qui pourront illuminer vos conversations et vos décisions quotidiennes.

Bertrand a développé une routine d’écriture qui lui permet de poser des idées, de les étayer, de les illustrer ; tout cela en regardant notre monde qui comme le rappelle l’auteur à travers cette citation d’Héraclite « Rien n’est plus permanent que le changement ».

Pourquoi est-ce important de prendre du recul sur l’actualité du numérique et de l’innovation ? Peut-être parce que la France compte encore ses rares licornes… alors que les géants du numériques américains et chinois se disputent déjà la suprématie mondiale.

Peut-être parce que dans un monde de changements permanents et accélérés, il est de la responsabilité de chacun de trouver des moyens de se former seuls pour pouvoir épaissir son profil tout au long de notre vie. Les générations Y et Z, nos futurs leaders, développent une certaine défiance vis-à-vis des grands groupes au profit d’entreprises à taille humaine plus créatives. La création n’est-elle pas le fruit de la pensée, de la prise de recul ? J’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à faire virevolter votre réflexion et vos pensées dans ce recueil d’articles de Bertrand.

Je pense que Bertrand serait le premier surpris si je lui disais que j’avais écrit cette préface à l’aide d’un logiciel générant mon texte grâce à de l’intelligence artificielle. Qu’il se rassure, ce n’est pas le cas de cette préface, ni du reste de son livre que je vous invite à découvrir à votre rythme. Une intelligence artificielle ne pourrait pas encore se retrouver dans la diversité de thèmes et d’idées couvertes dans les pages de ce livre. Merci Bertrand pour ce partage, je suis ravi de constater qu’une pratique régulière de l’écriture puisse donner naissance à la quantité d’ouvrages de qualité que tu as produits.

 

Gilles Chételat

Entrepreneur du digital.

Auteur du livre « Get Shit Done » aux Editions Alisio et de la newsletter The Timestamp