Les humanoïdes qui prolifèrent porteront des jeans car la France laissera une nouvelle fois les Etats-Unis lui ravir la paternité de ce qu’elle a pourtant inventé : l’intelligence artificielle. Tout comme elle leur a permis de s’approprier l’invention du jeans, il y a un siècle.

 

Avez-vous remarqué, on nous présente des humanoïdes avec l’intention de nous convaincre qu’ils nous ressemblent de plus en plus. Mais alors, pourquoi sont-ils tout nus ou si mal habillés ?

 

Tôt ou tard, il faudra bien habiller tout ce petit monde. Et devinez quoi, nous gageons que les robots humanoïdes porteront des jeans pour au moins deux raisons : une bonne et une mauvaise. La bonne, parce que le jeans fait partie des trois success stories du prêt-à-porter du XXème siècle, avec le t-shirt et les baskets. La mauvaise, parce que les Etats-Unis vont une nouvelle fois s’approprier ce qui pourtant a été inventé par la France.

 

Les robots-humanoïdes fonctionnent avec des intelligences artificielles. Or la France n’est pas en reste dans ce domaine puisqu’elle a largement contribué à son développement depuis les années soixante et que bon nombre de figures actuelles du domaine sont encore une fois des Français partis travailler aux Etats-Unis.

 

Quel rapport avec le jeans ? Un peu d’histoire de la mode rafraîchira les mémoires. Le denim est le terme technique pour parler de jeans. Cette étoffe célèbre, sergé de laine et soie, dite serge de Nîmes, fabriquée dans la région de Nîmes et plus particulièrement dans le Languedoc au XVIIIème siècle, aurait été exporté vers la Californie, par Levi Strauss (1829-1902). Ce dernier aurait alors utilisé la toile de Nîmes pour confectionner ses premiers jeans. Le terme de serge de Nîmes se serait peu à peu transformé en « denim », puis confondu avec les jeans eux-mêmes, au point de laisser penser que les jeans sont américains.

 

Mais dans le prêt-à-porter, les tailles (S, M, L, XL, XXL) ne sont pas les même d’un continent, voire d’un pays à l’autre. Comment un humanoïde, aux mensurations américaines, parviendra-t-il à enfiler in jeans taillé et coupé pur les français ? Et comment un robot, d’une taille toute française, fera pour porter un jeans américain bien trop grand pour lui. Ah, je sais ! Une intelligence artificielle nous le dira.