Tout jeune Indien qui veut étudier le droit rêve d’être admis à la National Law School de Bangalore. Tout le monde ne franchit pas le cap de la rigoureuse procédure de candidature, mais Aruj Garg l’a fait. Après une brève période de lune de miel, il a changé d’avis : ce qui l’intéressait vraiment n’était pas le droit mais l’entrepreneuriat.

 

Rien d’étonnant à cela : les affaires consistent à résoudre des problèmes, et Aruj était un résolveur naturel de problèmes. Mieux encore, il a trouvé une réponse à un problème familier aux étudiants indiens : la mauvaise qualité de la nourriture des cantines. Conscient qu’il existait un marché énorme pour des alternatives plus savoureuses, il a mis au point un menu qui plaît au public, avec des pizzas, des sandwichs et des hamburgers inspirés de la chaîne de restauration rapide Subway. Il a loué un petit local près du campus pour 1000 roupies par mois et a ouvert son restaurant en mai 2011. Son nom ? Bhukkad, argot hindi désignant une personne obsédée par la nourriture. C’est un succès : en un mois, Aruj gagnait entre 2000 et 3000 roupies par jour.

L’entreprise était peut-être viable, mais les habitudes alimentaires d’Aruj ne l’étaient pas. En 2013, il a découvert que son taux de cholestérol était dangereusement élevé et qu’il devait réduire sa consommation d’aliments transformés, y compris ses préférés de toujours comme les chips et la crème glacée. Cela limitait considérablement ses options lorsqu’il s’agissait de manger au restaurant. C’est le début d’un processus de réflexion qui aboutira à Bhukkad 2.0 – un restaurant servant des plats délicieux, rapides et sains.

Se concentrant sur les ingrédients naturels et frais, Aruj a élaboré un nouveau « code Bhukkad » qui bannit la viande transformée, le pain blanc et les sauces préemballées du menu de l’entreprise. Ils ont été remplacés par des plats tels que la salade verte asiatique, un mélange de haricots, de chou-fleur et de laitue, accompagné d’une vinaigrette au miel et au citron et d’une garniture de cacahuètes. La restauration rapide de haute qualité et saine de Bhukkad a connu un succès encore plus grand que les plats riches en glucides qu’il vendait auparavant, faisant augmenter les ventes de 30 % !

Aujourd’hui, Bhukkad emploie trois personnes à temps plein dans trois points de vente et cherche à s’étendre dès qu’elle aura trouvé le bon investisseur. Aruj, quant à lui, a toujours la fraîcheur de ses vingt ans !