RXThinking est une IA chinoise qui aide les médecins dans leurs diagnostics. Une occasion inespérée de s’interroger sur les conséquences pour l’homme de cette nouvelle forme d’intelligence.

 

 

Passé par la Silicon Valley et Baidu (le Google chinois), les fondateurs de RXThinking ont mis au point une intelligence artificielle destinées à accompagner les médecins lors des phases de diagnostics. Elle fonctionne comme un instrument de navigation. L’IA commence par aller puiser dans un gigantesque volume de données disponibles (400 millions de dossiers accessibles) avant d’orienter le praticien vers telles ou telles pistes afin de l’aider à effectuer son diagnostic. Le médecin garde pleinement la main tandis que l’IA se comporte comme un assistant. Avec le temps, ses diagnostics s’avèrent de plus en plus précis.

 

Sa vertu est de faire profiter chaque patient d’un niveau de service médical élevé, au sein d’une société profondément inégalitaire et dans laquelle les écarts de qualité des soins de santé sont flagrants. Elle permet aussi aux médecins et praticiens de se focaliser davantage sur le patient lui même, laissant des tâches longues et fastidieuses être effectuées par une intelligence artificielle.

 

Deux questions méritent alors d’être posées à la lumière de la matrice de l’intelligence artificielle (voir image ci-dessous) que nous avions présentée dans un article inaugural à redécouvrir ici.

Dans quel carré de la matrice de l’intelligence artificielle faut-il positionner RXThinking ?

 

Votre réponse :

 

Pourquoi positionner RXThinking dans ce carré ci ?

 

Votre réponse :

 

Plus sérieusement, n’hésitez pas à répondre pour de bon au travers de commentaires laissés à la suite de cet article. Le débat pourrait s’avérer passionnant et riche.

 

Par avance merci pour vos réactions.