Les réseaux sociaux ont largement mis en pratique les principes que BJ Fogg a développés dans son livre Tiny Habits. Le plus influents des Behavior Scientist (spécialiste du comportement) dans la Silicon Valley, père de la notion de la captologie ou science de nous rendre captifs aux écrans, répond à nos questions.

 

Bonjour BJ, pourquoi avez-vous écrit ce livre… maintenant ?

BJ : J’ai enseigné les Tiny Habits à des personnes du monde entier à partir de 2011. J’ai créé un programme gratuit de 5 jours avec un coaching personnalisé par email. J’ai coaché beaucoup, beaucoup de personnes – des milliers chaque année. Beaucoup d’entre elles voulaient un livre.
Mais j’étais occupé par la recherche, l’enseignement et l’innovation industrielle. J’étais trop occupé pour écrire un livre.
Cependant, une nuit, j’ai fait un rêve où je me trouvais dans un avion. Et l’avion allait s’écraser. Au moment où j’ai réalisé que j’allais mourir, j’ai eu un profond regret de ne pas avoir encore écrit le livre Tiny Habits. C’était un sentiment terrible de regret et de honte de ne pas l’avoir fait. À mon réveil, il était clair que je devais mettre d’autres projets de côté et écrire ce livre.

Un extrait de votre livre qui vous représente le mieux ?

BJ : « Les gens changent mieux en se sentant bien, pas en se sentant mal ».
Oui, vous pouvez changer et vous sentir bien et grandi tout au long du processus. Si vous vous sentez mal – coupable ou accablé, par exemple – vous prenez le mauvais chemin pour un changement durable.

Les tendances qui viennent d’émerger et auxquelles vous croyez le plus ?

BJ : L’un des titres de mes chapitres est le suivant : « les émotions créent les habitudes ».
Dans mon livre, je vais à l’encontre de l’idée traditionnelle selon laquelle la répétition crée des habitudes. Mes recherches et mon expérience pratique ont montré que ce n’est pas vrai. Au contraire, ce sont les émotions.
Depuis que la version américaine de mon livre est sortie au début de 2020, j’ai vu un changement dans la façon dont les gens parlent des habitudes. Aujourd’hui, même en si peu de temps, le vieux mythe de la répétition s’estompe. Et l’on accorde beaucoup plus d’attention aux émotions qui renforcent nos comportements.
Je vois cela comme une tendance émergente qui va se renforcer. Dans quelques années, les gens supposeront probablement que nous avons toujours su que « les émotions créent les habitudes ». Mais ce n’est pas le cas. Lorsque j’ai consacré un chapitre entier à ce sujet, et lorsque j’ai titré ce chapitre, je prenais un risque. Je m’attendais à recevoir de nombreuses critiques pour être allé à l’encontre de la tradition. Ce n’est pas le cas. Cette idée est rapidement adoptée.
Je suis ravi que les gens – de plus en plus nombreux – connaissent désormais la vérité.

Si vous deviez donner un conseil à un lecteur de cet article, quel serait-il ?

BJ : Commencez maintenant. Commencez tout petit. Et concentrez-vous sur les nouvelles habitudes que vous voulez prendre.
(par opposition à procrastiner, faire les choses en grand, et se concentrer sur les habitudes que vous pensez devoir avoir)

En un mot, quels sont les prochains sujets qui vous passionneront ?

BJ : Mon laboratoire de recherche à Stanford développe nos recherches sur les émotions positives. Nous voulons aider les gens à apprendre à réguler (augmenter) leurs émotions positives au quotidien. En fait, nous organisons aujourd’hui une « formation aux émotions positives » via Zoom pour des personnes du monde entier. Il s’agit en partie d’une recherche et en partie d’un service public.
Les gens ont besoin de plus d’émotions positives, maintenant plus que jamais. En définitive, avec la formation de Stanford et Tiny Habits, je m’efforce de donner de l’espoir aux gens. Oui, de l’espoir. C’est la motivation qui sous-tend tous mes projets en ce moment.
Merci BJ
Merci Bertrand