Et si un serial-entrepreneur et un capital-risqueur parvenaient à faire le lien entre l’esprit libre de Nietzsche et le monde de la tech ? Interrogeons Dave Jilk et Brad Feld à propose de leur livre, aussi surprenant que pertinent : The Entrepreneur’s Weekly Nietzsche: A Book for Disruptors. Interview avec deux disciples du plus indiscipliné des philosophes.

 

 

Bonjour Dave et Brad, pourquoi avez-vous écrit ce livre… maintenant ?

 

Dave et Brad : Le projet remonte à 2013, lorsque nous avons eu une brève discussion sur une ligne écrite par Nietzsche, et avons observé que cela faisait beaucoup penser à l’entrepreneuriat. Dave lisait pas mal Nietzsche à l’époque et ne cessait de remarquer des idées et des aphorismes qui semblaient s’appliquer. Nous sommes toujours à la recherche de projets que nous pouvons réaliser ensemble, alors en 2016, nous avons décidé de voir si nous pouvions en faire un livre. Le timing s’avère très bon : en raison de la popularité du stoïcisme dans la Silicon Valley, notamment grâce au travail de Ryan Holiday, de nombreux entrepreneurs s’habituent à l’idée que la philosophie – au sens de penser profondément, et avec un style particulier – peut jouer un rôle dans l’entrepreneuriat, les affaires et la vie en général.

Nous avons tous deux été influencés par le stoïcisme et l’avons trouvé puissant comme moyen d’accomplir des choses et de rester mentalement calme. Mais Nietzsche ajoute un élément profond d’intensité et d’obsession dont un entrepreneur a besoin pour créer un changement perturbateur. Nous pensons qu’en ajoutant un peu de Nietzsche à la bibliothèque des entrepreneurs, nous pourrions poursuivre ce projet d’entrepreneurs qui réfléchissent de manière plus approfondie et plus philosophique à ce qu’ils font – non seulement pour rendre leur entreprise plus prospère, mais aussi pour améliorer leur vie et, éventuellement, la société dans son ensemble.

Il faut ajouter que Nietzsche est probablement plus connu en France qu’aux États-Unis. Foucault, Derrida, Deleuze – ces philosophes ont tous été fortement influencés par Nietzsche et ont popularisé certaines de ses idées. Il se peut donc que le lien soit plus naturel sur le continent – pour les Américains, la combinaison de Nietzsche et de l’entrepreneuriat est surprenante, et cette surprise fait aussi partie du plaisir.

 

Un extrait de votre livre qui vous représente le mieux ?

 

Dave et Brad : L’un des chapitres s’intitule « Obsession », et il nous représente bien, ainsi que ce que nous voulons que le lecteur retire du livre. Comme tous les chapitres, il commence par une citation de Nietzsche :

« La passion qui s’empare de l’homme noble est une particularité, sans qu’il sache qu’il en est ainsi : l’utilisation d’un instrument de mesure rare et singulier, presque une frénésie : la sensation de chaleur dans des choses qui semblent froides à toutes les autres personnes : une divination des valeurs pour lesquelles les échelles n’ont pas encore été inventées… »

Nous commençons le chapitre en observant que Nietzsche semble parler non pas d’obsession mais de passion, puis nous suggérons qu’il essaie en fait de faire la même distinction que Brad fait souvent dans ses investissements : il cherche des entrepreneurs obsédés, pas des passionnés. Nietzsche dit : « Qu’est-ce qui rend donc une personne « noble » ? Certainement pas le fait qu’elle suive généralement ses passions ; il existe des passions méprisables. »

Nous parlons ensuite davantage de l’obsession et de ses implications :

« Si vous avez l’intention de perturber une industrie ou de changer le monde, vous devez vous attendre à ce que les gens vous considèrent comme fou, intransigeant, et peut-être sociopathe. Vous l’êtes peut-être. Pour vous soutenir et soutenir vos efforts dans un tel climat, vous devez trouver votre motivation en vous. Vous devez connaître votre vision et savoir pourquoi elle est importante pour vous. Et surtout, vous ne devez pas penser que sa justesse dépend de votre capacité à l’expliquer aux autres. Vous devez être obsédé. »

Notre interprétation est suivie d’un récit de Bre Pettis, fondateur de Makerbot, qui comprend des perles comme celle-ci :

« Dans mes premiers pitchs de collecte de fonds, j’ai vanté l’ouverture de MakerBot comme un énorme avantage pour l’entreprise. Nietzsche parle de la passion qui peut s’emparer de l’homme noble. Je peux en vérifier l’effet enivrant. C’était aussi un sentiment génial de croire en quelque chose qui n’avait pas de sens pour les autres. En 2009, une imprimante 3D était aussi déroutante pour le public qu’une machine à remonter le temps. »

Au-delà de la connexion personnelle à ce chapitre, nous l’avons vécu de la manière dont nous espérons que les lecteurs liront le livre. Nous n’avons réalisé qu’assez tard dans le processus d’édition que Nietzsche essayait de faire une distinction entre la passion et l’obsession – le chapitre était à l’origine axé sur les pièges de la passion. Nous avons acquis une nouvelle compréhension en creusant à nouveau la citation et en y réfléchissant davantage. C’est ce que nous espérons que les lecteurs feront.

 

Les tendances qui viennent d’émerger et auxquelles vous croyez le plus ?

 

Dave et Brad : L’un des chapitres de notre livre s’intitule « Voir l’avenir ». Nietzsche dit : « De même que les nuages nous révèlent la direction du vent au-dessus de nos têtes, de même les esprits les plus légers et les plus libres donnent des signes du temps futur par leur course. » En d’autres termes, observez ce que les gens font, pas ce qu’ils disent. Voici néanmoins quelques réflexions :

– Travail à distance/hybride/distribué. Nous avons franchi un point de basculement dans la façon dont nous pensons à la géographie, pas seulement en termes de bureau ou d’absence de bureau, mais aussi dans la façon dont les gens s’engagent dans différentes géographies d’un point de vue professionnel et entrepreneurial.

– L’invisibilité de l’informatique : Les ordinateurs sont encore une « chose à part » que nous exploitons indépendamment à l’aide d’interfaces utilisateur complexes et très variées qui sont configurées en fonction des appareils, et non de nous en tant qu’utilisateurs. Un certain nombre de personnes sont en train de repenser complètement ce concept. Il ne s’agit pas d' »IA » ou de « voix », mais d’une modalité entièrement différente de la manière dont les humains et les ordinateurs interagissent.

– L’informatique quantique : Imaginez que le CQ fonctionne et que vous ayez un milliard de fois plus de performances sur certains problèmes à fort impact. C’est loin d’être une certitude, mais l’idée de ce que seraient les ordinateurs en 2021 l’était tout autant lorsque le transistor a été inventé dans les années 1940.

 

Si vous deviez donner un conseil à un lecteur de cet article, quel serait-il ?

 

Dave et Brad : Le thème principal de notre livre, et le conseil que nous donnerions aux lecteurs qui sont entrepreneurs ou veulent le devenir, est d’accorder aux questions difficiles la réflexion approfondie qu’elles méritent. Les entrepreneurs sont des gens d’action, mais une action non dirigée ou mal dirigée est pire qu’inutile. Dans le livre, plusieurs chapitres traitent du moment et de la manière de réfléchir davantage à votre entreprise – régulièrement ou à certains moments de son évolution – mais aussi du moment où vous devez réfléchir à votre vie et à votre carrière, ainsi qu’aux raisons pour lesquelles vous créez votre entreprise.

 

En un mot, quels sont les prochains sujets qui vous passionneront ?

 

Dave et Brad : passionnés ou obsédés ? Dave s’intéresse de près à l’intelligence artificielle – non pas « nous avons beaucoup de données et exécutons des algorithmes d’apprentissage automatique », mais le type d’intelligence artificielle qui pourrait devenir cognitivement supérieure à l’homme à tous égards, avec toutes les opportunités et les risques que cela comporte. Brad a une vision plus large : il passe ses journées à imaginer ce que sera l’année 2040 et à travailler à rebours à partir de là. Bien sûr, ces deux sujets peuvent finir par être les mêmes !

 

Merci Dave et Brad

 

Merci beaucoup Bertrand

Le livre : The Entrepreneur’s Weekly Nietzsche: A Book for Disruptors, Dave Jilk, Brad Feld, Lioncrest Publishing, 2021