Le bien-être des salariés n’est plus une option. De plus en plus d’entreprises le comprennent. Une start-up a profité du confinement pour imaginer un pass bien-être qui permet à une entreprise d’offrir un Pass à ses employés pour qu’ils accèdent à 20 programmes d’accompagnement personnalisé par visio & tchat (« mieux dormir », « gestion du stress », « conseils famille & enfants », « sport santé »…). Pour mieux comprendre, nous avons interviewé l’un des co-fondateurs.

 

 

Bonjour Yannis Georgandelis, quel problème vous proposez vous de résoudre avec votre start-up ?

 

Yannis Georgandelis : Une politique QVT, c’est compliqué à mettre en œuvre et cela peut coûter cher! Il faut négocier avec des prestataires, gérer des conventions, s’occuper des paiements. Quand bien même on y arrive, il est très compliqué de pouvoir s’adresser à tous les employés car chaque employé aura une problématique qui lui est propre. Pour toutes ces raisons, il est urgent de découvrir le Pass Bien-être, 1er chèque bien-être 100% digital, qui permet à une entreprise d’offrir en moins d’une minute un Pass à ses employés pour qu’ils puissent consulter avec des professionnels du bien-être, de la santé et du social, par visio & tchat via 20 programmes d’accompagnement personnalisé. Le Pass Bien-être est une solution « tout-en-un » qui couvre les besoins de chaque employé (ils choisissent les programmes et thématiques qui les intéressent) tout en étant personnalisable par l’entreprise au niveau de son contenu et du budget investi. De plus, l’adhésion de l’entreprise est gratuite et le Pass ne coûte rien à offrir : l’entreprise ne paye que pour les employés qui sont intéressés et activent leur compte. Avec le Pass Bien-être, l’entreprise dispose aujourd’hui d’un outil qui lui fait gagner du temps et de l’argent, tout en lui permettant de mettre en place une action QVT globale au niveau de l’entreprise. Ajouter le Pass Bien-être à la liste des bénéfices RH non salariaux est également un signal fort envoyé aux candidats sur les valeurs de l’entreprises et de ce point de vue, c’est un outil de recrutement et de renforcement de la marque employeur très performant.

 

 

Quelle est votre recette magique ?

Y. G. : Innovation et Simplification. Innovation, car le Pass Bien-être propose un nouveau concept, le chèque cadeau bien-être 100% digital. Simplification aussi, car le Pass Bien-être est la seule solution bien-être au travail qui peut être mise en œuvre en quelques clics par l’entreprise pour ses employés. Pour y arriver, nous avons dû travailler trois ans et développer une plateforme de consultation à distance, réaliser des milliers d’entretiens personnalisés avec des professionnels de la santé, du social et du bien-être. Développer également un outil de gestion côté entreprise. Ces développements nous permettent aujourd’hui de proposer une offre unique en France : le Pass Bien-être

 

 

Pourriez-vous me parler d’un sujet relatif à votre domaine, que nous ne connaissons pas et nous apprendre quelque chose à son propos ?

Y. G. : Beaucoup d’entreprises ne le savent pas encore, mais la QVT doit faire l’objet d’une revue annuelle par l’entreprise depuis la Loi Rebsamen de 2015. La QVT est donc un sujet pour l’entreprise et la pandémie COVID 19 a également montré qu’il était important de pouvoir proposer des solutions digitales innovantes à ses collaborateurs, en complément des solutions plus traditionnelles. Nous pensons que le Pass Bien-être est l’outil parfait pour les directions d’entreprises qui souhaitent agir sur la QVT ou renforcer son impact sans devoir réaliser des investissements trop importants ou y passer des mois. Par ailleurs, n’oublions pas que le mal-être au travail représente près de 40% des arrêts de travail en entreprise. Le Pass Bien-être peut être un outil intéressant pour réduire l’absentéisme lié au mal-être ressenti par les employés.

 

 

Quelle question sur votre projet aimeriez-vous qu’on vous pose ?

Y. G. : Quel est votre ambition? Notre ambition est de devenir le leader du chèque bien-être digital auprès des entreprises et de leurs salariés. Pour cela, nous devons nous faire connaître auprès des entreprises et leur présenter le Pass Bien-être qui est un nouveau concept. Le digital est entré dans les pratiques des employés. Le bien-être au travail est une tendance de fonds également. C’est donc le bon moment pour adhérer au Pass Bien-être. Nous avons l’opportunité de nous positionner entre la complémentaire santé entreprise, dont le champs d’action est surtout lié au médical et la médecine du travail, qui elle, intervient plus sur le réglementaire et la prévention des risques professionnels. Le Pass Bien-être, lui, se positionne comme outil QVT, permettant de financer l’accompagnement des salariés sur des sujets liés au bien-être, au social, la santé, etc…pour des consultations qui ne sont pas remboursées par la sécurité sociale.

 

 

Quelle entreprise, autre que la vôtre bien sûr, auriez-vous été fier de créer et pourquoi ?

Y. G. : J’aurais aimé créer Google car nous serions aujourd’hui milliardaires ah ah je plaisante ! Plus sérieusement, j’aurais aimé créer le Slip français, car je me retrouve dans le projet et les valeurs de cette société. J’apprécie aussi leur caractère subversif et décalé. Ils ont surtout démontré qu’il était possible, en étant créatif et volontaire, de relocaliser avec succès des productions en France, dans un secteur où cela était jugé impossible. Je partage enfin leur vision collective, sociale et durable.

 

 

Quel message feriez-vous passer si vous deviez donner une conférence à TED ?

Y. G. : Notre message : le bien-être au travail, c’est comme la protection de l’environnement. Il y a certainement des coûts au démarrage, mais en choisissant les bons outils, on peut faire beaucoup avec peu et obtenir des retours sur investissement importants à moyen terme. Car protéger le capital humain, c’est un investissement rentable pour l’entreprise! Et cela ne doit pas être réservé à une élite. Le Pass Bien-être s’adresse à tous les employés, y compris le personnel non cadre ou les salariés du secteur de la production.

 

 

Quels sites trouve-t-on dans vos favoris ?

Y. G. : Je lis régulièrement les articles postés sur le réseau social Quora. Egalement les grands noms de la presse française et internationale… j’ai pour la petite histoire démarré ma carrière comme gérant de portefeuilles dans le secteur financier… j’ai donc gardé une grande soif d’information et de contenus d’analyse sur les sujets économiques et sociaux! Pour le reste, j’aime suivre des programmes zen à la télé pour me détendre, mais je ne vous en dis pas plus à ce stade car nous avons envie de donner encore plus de pouvoirs zen au Pass Bien-être à l’avenir. J’aurai plaisir à vous retrouver pour vous faire part de ces nouveautés pour la rentrée! Un grand merci également pour ces questions et l’opportunité de présenter le Pass Bien-être !

 

Merci Yannis

 

Merci Bertrand