La rédaction web est devenu un métier des plus passionnants mais aussi des plus complexes. Il se trouve à la croisée d’autres grands sujets de l’Internet tels que le SEO, l’UX, la technique… eux-mêmes en perpétuelle évolution. Les 800 pages du livre Bien rédiger pour le web d’Isabelle Canivet vous feront économiser les centaines d’années qu’il aurait fallu pour consulter les 130 000 000 résultats que Google propose à la requête : « Rédaction web ». Interview.

 

 

Bonjour Isabelle Canivet, pourquoi avoir écrit ce livre… et pourquoi le lire maintenant ?

Isabelle Canivet : Pour la petite histoire, lors de sa première édition de mon livre en 2009, une requête sur « rédaction web » renvoyait 10 résultats… En 2021, la même requête renvoie 130 000 000 résultats. Cela nous prouve qu’il y a un certain intérêt pour la matière. A l’époque, « rédaction web » ne parlait à personne.

 

 

Le livre « Bien rédiger pour le web, stratégie de contenu pour améliorer son référencement naturel » en est à sa quatrième édition.
En réalité, ce livre parle davantage des enjeux qui se greffent autour de la rédaction web que des techniques d’écriture proprement dites : il parle de stratégie business, d’analyses statistiques, de SEO, d’architecture d’information, d’ergonomie… toutes ces questions que nous rencontrons sur le terrain avec nos clients.

 

 

Une page de votre livre, ou un passage, qui vous représente le mieux ?

I.C. : Personnellement : la page blanche… Tout est possible dans l’instant, à tout moment.
Pour le reste, le livre fait plus de 800 pages écrites avec amour, passion, humour… il est plein d’expérience et de vécu ;-)… C’est un livre authentique, il me ressemble, peut-être est-ce cela qui plaît au lecteur ?

 

 

Les tendances qui émergent à peine et auxquelles vous croyez le plus ?

I.C. : Les tendances, je m’en méfie, elles passent très vite. De plus, elles s’inscrivent dans une stratégie de consommation qui va à contre-courant du mouvement écologique. Je dirais : prudence ! Prenons l’exemple de Google+, le réseau social de Google qui a été abandonné. Beaucoup d’entreprises ont investi des budgets et des ressources sur cette plateforme, ont construit des communautés, et du jour au lendemain, le projet s’arrête… Avant de suivre les mouvements de mode et faire de l’extra, je préfère avant tout m’assurer que le site répond aux besoins prioritaires de la cible, tout en tenant compte de la stratégie de l’entreprise et de ses moyens. Après, la forme et le fond peuvent s’adapter, bien sûr. Faire de la vidéo à tout prix ? Se lancer dans les web stories ? Se lancer dans le Search vocal ? Faire de la réalité virtuelle ? Peut-être ? Tout dépend de la cible, des objectifs et des moyens disponibles, car les tendances coûtent cher et, une fois passées, vous vous retrouvez avec un contenu obsolète sur les bras, un contenu qui vient vite grignoter le crawl budget de votre site. C’est pourquoi, avant de suivre les tendances, je conseillerais de nous assurer que nous disposons d’un socle robuste. Nos audits éditoriaux, SEO, techniques et UX montrent que, dans la grande majorité des cas, il y a encore de la marge…

 

 

Si vous deviez donner un seul conseil à un lecteur de cet article, quel serait-il ?

I.C. : Respirez, analysez, planifiez, prenez du recul, offrez de la qualité plutôt que de la quantité… Mieux vaut un seul contenu qui cartonne que des centaines d’actualités qui polluent les pages de résultats.

 

 

En un mot, quels sont les prochains sujets qui vous passionneront ?

I.C. : L’architecture d’information, qui est notre spécialité depuis plus de vingt ans. Dompter des intranets ou des sites internet de milliers de pages est un challenge que nous adorons relever. L’organisation du contenu sur un site, l’arborescence, les interfaces et la stratégie éditoriale résultent de la stratégie de l’entreprise, de l’analyse des utilisateurs et de leurs besoins, mais également du contexte et de l’analyse de l’existant. Elle implique tous les métiers : le management et la stratégie de l’entreprise, le développement, le SEO, le marketing, le UX… Qui dit passion dit transmission, je viens d’ailleurs de publier un livre chez Eyrolles sur la refonte de sites web et l’architecture d’information. Selon moi, c’est l’avenir.

 

Merci Isabelle

 

Merci Bertrand

 


Le livre : Bien rédiger pour le Web, Isabelle Canivet, Eyrolles (4e édition), 2017

 

Isabelle Canivet est consultante, auteure et coach en architecture de l’information, SEO et stratégie de contenu. Elle est co-fondatrice avec Jean-Marc Hardy de la société Yellow Dolphins sa.
Twitter: @canivetisabelle
LinkedIn, c’est par ici