Extrait du livre : Dessine-toi une carrière, Marjorie Llombart, Dunod 2019

 


« Votre temps est limité, ne le gaspillez donc pas en vivant la vie de quelqu’un d’autre. Ne soyez pas piégés par les dogmes, ce qui consiste à vivre avec le résultat de la pensée des autres. Ne laissez pas le parasitage des opinions d’autrui étouffer votre propre voix intérieure. Et par-dessus tout, ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. Ils savent déjà en quelque sorte ce que vous voulez réellement devenir. Tout le reste est secondaire…

Vous devez trouver ce que vous aimez… La seule façon d’être pleinement satisfait est de faire ce que vous considérez comme une grande œuvre. Si vous ne l’avez pas encore trouvée, continuez à chercher. Ne vous posez pas. Comme pour toutes ces affaires de cœur, vous le saurez quand vous l’aurez trouvée. Et comme pour toute grande relation, elles continueront à se bonifier au fil des ans. Donc continuez à chercher jusqu’à ce que vous trouviez. »

Steve Jobs, fondateur et dirigeant d’Apple

 

 

Avant-propos

 

Pourquoi ce livre

Pour guider, inspirer et aider toutes celles et ceux qui, comme moi, se sont un jour demandé comment faire pour trouver leur voie professionnelle. S’il n’y a pas de recette unique, de « secret » ou de truc qui marche à tous les coups, il existe un processus intérieur de transformation profonde pour se reconnecter à sa vocation, à ce fameux job qui fait vibrer, ou à son prochain projet inspirant pour réinventer sa vie professionnelle et réussir sa reconversion.

À travers mon propre cheminement personnel, puis grâce à celui de mon expertise en reconversion professionnelle et recherche de vocation, j’ai souhaité vous proposer un voyage intérieur, jalonné de questions profondes et d’exercices de réflexion, qui sont autant d’étapes de transformation pour vous aider à aligner votre essence profonde à la manifestation extérieure qui prendra forme dans votre activité professionnelle.

Arrêt sur image : Qu’est-ce que je fais là ?

Il est 10 heures du matin ce dernier jour du mois d’août. Je suis la première à revenir au bureau après le mois de break estival. Je sais que ce sera ma dernière rentrée. Je ne sais pas comment je vais faire ensuite, ni comment je vais pouvoir quitter mon job, mais je sais que ça ne peut plus durer.

Qu’est-ce que je fais là ? Pourquoi je n’arrive pas à être heureuse avec mon CDI ? Mon premier, le seul d’ailleurs. Celui que je suis allée chercher car je pensais qu’il représentait le Graal.

Je suis agent de photographe et productrice photo. Mon métier fait rêver tout le monde, sauf moi. Je ne suis pas à ma place. Pourtant, je côtoie de grands photographes talentueux, des mannequins, des acteurs célèbres ; je gère la production de campagnes publicitaires, celle des pages de mode que l’on retrouve ensuite dans les magazines et parfois les pochettes de disques d’artistes en devenir.

Mais la réalité de mon quotidien, c’est de gérer des lignes de budget sur des tableaux Excel, de négocier les tarifs de l’équipe, des coiffeurs, des maquilleurs, des stylistes, des assistants, pour que tout rentre dans le budget. De réorganiser plusieurs fois le planning car l’un des intervenants n’est plus disponible. Tout en prospectant ardûment au téléphone et en allant rencontrer des clients potentiels pour qu’ils signent le prochain contrat de l’un de « mes » photographes.

Je passe volontairement sur le contexte managérial qui était le mien durant ces années. Ce quotidien vécu pendant trois ans m’a épuisée émotionnellement. Ce dernier jour d’août, l’année juste avant mes trente ans, je décide que je n’y laisserai pas ma peau ni mon âme.

Mon âme, d’ailleurs, demande que je lui laisse la place de s’exprimer. Elle aime écouter, apprendre, comprendre, écrire, transmettre, créer et inventer le futur. Exactement ce que je fais avec bonheur depuis ma propre reconversion, à présent que j’aide les autres à trouver leur voie.

Votre âme aussi a quelque chose à vous dire au sujet de votre vocation. Si vous tendez l’oreille suffisamment, vous trouverez toutes les réponses dont vous avez besoin pour aller vers le job qui vous fait vibrer. J’ai écrit ce livre pour vous y aider.

 

 

« Choisissez une étoile, ne la quittez pas des yeux. Elle vous fera avancer loin sans fatigue et sans peine. »

Alexandra David-Néel

 

Introduction

 

« Ceux qui ne croient pas en l’impossible sont priés de ne pas décourager ceux qui sont en train de le faire. »

Auteur inconnu

 

C’est la crise, pourquoi prendre le risque de changer ?

La crise. Cette satanée crise. Chocs pétroliers, guerres, chômage, Lehman Brothers plus récemment… Le monde semble continuellement en crise depuis plus de quarante ans. Pourtant, selon The Telegraph[1], nous sommes en meilleure santé, plus riches et plus en sécurité que dans n’importe quelle autre époque de l’humanité.

La France étant un pays traditionnellement pessimiste, cette perception de la réalité pourrait avoir un impact sur la capacité de ses habitants à oser réinventer leur vie professionnelle.

Il faut croire que non. En 2014, une étude menée par OpinionWay et Afpa indiquait que 60 % des actifs avaient déjà connu un changement d’orientation professionnelle. Et parmi eux, 55 % s’estiment plus épanouis sur les plans personnel et professionnel, tandis que pour 46 %, l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle s’est amélioré.

Évidemment, tout n’est pas rose. Se reconvertir implique des changements qui ne sont pas toujours confortables. Pourtant, au bout du chemin, l’épanouissement est souvent là.

Si l’on sait surfer avec la vague, décoder les signes qui mettent sur la voie et danser avec les synchronicités, ce n’est plus un univers de crise dont il est question, mais d’un environnement rempli d’opportunités d’évolution, d’ailleurs l’idéogramme chinois représentant la crise est le même que celui qui représente l’opportunité.

Le temps des carrières professionnelles linéaires est révolu. De nouveaux modes de travail sont en place. Le CDI n’est plus la norme. Les CDD ont toujours autant la côte et le xxie siècle a vu émerger les tendances de slashing, de freelancing, d’entrepreneuriat ou de travail en mode start-up. Ainsi, la reconversion professionnelle ne concerne plus quelques travailleurs isolés, mais devient un passage naturel dans les trajectoires professionnelles.

J’ai pu observer  que ce désir de changement est souvent déclenché par une quête de sens. Burn-out, brown-out, bore-out, bullshit jobs, la quête du travail à tout prix n’a plus cours, et de plus en plus d’actifs cherchent avant tout à donner un sens à leur travail. Y compris les plus jeunes. Je ne compte plus les jeunes diplômés qui m’ont contactée, déçus par leur première expérience professionnelle.

Puisque la plupart d’entre vous seront amenés à changer plusieurs fois d’employeur ou de métier, c’est une chance de pouvoir prendre un temps, au moins une fois dans votre carrière, pour vous poser les bonnes questions : quels sont mes talents ? Mes envies ? À quoi est-ce que je veux contribuer ? Qu’est-ce que je désire pour ma prochaine étape professionnelle ?

Cette approche centrée sur les ressources et le désir de la personne va à l’encontre de celle des institutions, qui ont une vision essentiellement axée sur les compétences et l’employabilité. Une approche utilitaire et utile pour un certain nombre de personnes et d’emplois, mais tellement déconnectée d’une autre approche plus respectueuse de l’essence de la personne et de ses envies de contribution.

Cette proposition alternative résonne tout particulièrement auprès des personnes en recherche de sens, aux électrons libres, aux change makers, aux profils atypiques et à tous ceux qui veulent prendre en main leur carrière, créer leur job sur-mesure ou, a minima, qui veulent réinventer leur vie professionnelle, en y ajoutant un supplément d’âme.

En ce sens, la reconversion est une formidable opportunité pour vous reconnecter à votre vocation, vos talents, vos désirs, et d’offrir une contribution au monde tout en construisant des vies professionnelles plus satisfaisantes, qui ont vous correspondent davantage et qui vous procurent plus de plaisir au travail.

Cette nouvelle étape de votre vie pourrait se résumer par l’équation du succès professionnel que je vous propose :

Vocation + plaisir + intuition = succès

et épanouissement (y compris financier)

En suivant cette équation, vous n’avez ainsi plus l’impression de travailler au sens étymologique du terme. En effet, le mot travail vient du latin tripalium, qui désignait un instrument de torture à trois pieux. Même si ce sens est oublié aujourd’hui, l’action de travailler porte des milliers d’années d’énergie lourde de sens. Qui a envie d’être torturé 8 heures par jour plus de 300 jours par an ?

Aller vers sa vocation permet d’allier le plaisir et le travail, comme l’illustre Confucius, philosophe chinois de l’Antiquité : « Choisis un travail que tu aimes et tu n’auras pas à travailler un seul jour de ta vie. »

De nombreux cas d’insatisfaction au travail, voire de burn-out, proviennent d’une suradaptation chronique à des tâches, à un environnement ou à un mode de fonctionnement non naturel. Trouver sa voie permet de se caler sur un fonctionnement naturel et optimum et éviter ainsi de terminer ses journées épuisé, vidé ou en ayant eu l’impression d’être un robot qui agit en mode automatique, car on utilise ses talents naturels ; on est donc énergisé par leur mise en action. Évidemment, il y a toujours des efforts à fournir, des challenges, des moments plus tendus ou moins agréables. Mais la différence, c’est que vous savez pourquoi vous agissez. Le sens est là. Votre vocation opère comme un intérêt supérieur qui donne le cap.

Et, cerise sur le gâteau, non seulement vous aimez ce que vous faites, mais vous contribuez à rendre le monde meilleur, à votre échelle, tout en étant rémunéré en retour. Gagnant-gagnant.

Une mÉthode pour trouver sa voie

Entrons dans le vif du sujet. Vous êtes prêt à trouver votre voie. À plonger à l’intérieur de vous-même pour trouver les réponses qui vous permettront ensuite de « dessiner » votre carrière, trouver le job qui vous fait vibrer et avoir enfin le sourire quand vous vous levez le matin !

En accord avec les découvertes récentes des neurosciences, la méthode que j’utilise pour accompagner mes clients combine à la fois le pragmatisme de méthodes performantes, la créativité d’outils ludiques et innovants et la sensibilité des pratiques spirituelles et intuitives. La réunion de ces pôles, en lien avec l’utilisation conjointe des deux hémisphères cérébraux, permet d’obtenir des résultats plus performants avec moins d’efforts que les méthodes traditionnelles.

Maintenant, par où commencer ?

Si tous les chemins mènent à Rome et que plusieurs stratégies sont possibles pour y parvenir, voici la trame que j’emploie avec les personnes que j’accompagne. Ainsi, cinq grandes étapes jalonnent ce chemin de reconnexion avec votre raison d’être professionnelle.

Étape 1 : La préparation au voyage

Dans cette étape préliminaire, vous apprenez à adopter un état d’esprit orienté vers la réussite, à prendre de nouvelles habitudes, à découvrir votre intuition, et à mettre en place de nouvelles habitudes : tout ce qui permettra ensuite que le processus d’élaboration et la mise en action puisse s’effectuer.

Étape 2 : Définir votre projet et votre vie idéale

Quelle est la vie que vous souhaitez avoir ? Que voulez-vous vraiment si vous vous projetez dans quelques années ? Et si tout était possible, à quoi ressemblerait votre vie idéale ? Votre projet de vie ? Pas seulement au niveau professionnel mais aussi personnel, amical, associatif, spirituel.

Autorisez-vous d’abord à rêver votre vie, cela vous permettra d’en extraire des éléments significatifs et d’assumer vos envies profondes. Dans cette étape, vous visiterez aussi votre histoire de vie pour comprendre ce qui vous a amené à la situation actuelle et comment faire pour arriver à ne pas reproduire les choix insatisfaisants du passé.

Étape 3 : Découvrir vos ingrédients du succès

Ces caractéristiques constituent vos éléments de succès. Vous possédez des talents naturels, des centres d’intérêt personnels, des motivations et des valeurs qui vous rendent UNIQUE. Combinés dans des proportions précises, tel un cocktail, ils vous permettent de vous réaliser professionnellement avec succès. Après les avoir identifiés et associés au besoin du monde auquel vous voulez contribuer, vous pourrez identifier votre vocation professionnelle.

Étape 4 : Découvrir le job qui vous fait vibrer

À partir de vos ingrédients du succès, vous allez tester plusieurs combinaisons jusqu’à trouver la recette parfaite du job qui vous fait vibrer. Dans un premier temps, tout est possible. Pas question de vous brider. Autant de métiers que nécessaire vont être passés en revue. Grâce à des enquêtes de terrain et une stratégie de recherche guidée étape par étape, vous allez ensuite pouvoir affiner et confronter vos pistes jusqu’à trouver la recette du cocktail parfait, c’est-à-dire le métier qui vous fait vibrer et qui est réalisable. Eurêka, vous venez de trouver la clé du succès pour réussir votre projet !

Étape 5 : Lancer votre projet dans les meilleures conditions

Mettre en place son projet de reconversion ne s’improvise pas. Le meilleur moyen de réussir, c’est de planifier et de construire un plan d’action efficace. Au cours de cette dernière partie, vous identifierez quelles sont les prochaines étapes à franchir pour mettre en œuvre votre désir : transformer votre vocation en un nouveau projet professionnel. Ce processus est structuré. Il permet à l’esprit d’avoir le temps de ne pas brûler les étapes, de se reconnecter à sa source pour trouver les réponses justes sans être ralenti par le mental.

Place au concret maintenant. Et pour commencer, quelques exercices préparatoires en guise de mise en bouche !

 

« Deviens ce que tu es. Fais ce que toi seul peux faire. »

Friedrich Nietzsche

 

Échauffement

Tel l’aventurier qui prépare un voyage en terre inconnue, l’aspirant à la reconversion professionnelle doit se préparer à faire un voyage hors de son champ d’expérience habituel.

Ce voyage commence bien avant de se mettre en marche. Avant même de préparer le terrain et de faire son sac, il est important de faire un état des lieux de la situation actuelle et de comprendre les motivations sous-jacentes à cette exploration.

Pour vous y aider, voici trois exercices d’échauffement.

Journal de bord

Quand avez-vous écrit dernièrement ? Pas un rapport sur PowerPoint ou une note de synthèse, mais un texte sur du papier, avec un stylo. Pour vous-même. Cette pratique permet d’ouvrir votre réflexion personnelle, de mettre votre vécu et vos émotions à distance, et de révéler des vérités cachées au plus profond de vous.

Pour permettre cela, vous devez laisser libre cours à votre inconscient, et laisser parler votre cœur. Ils doivent s’exprimer tout autant que votre raison.

En quoi cela peut-il vous être utile, là, maintenant ? Parce qu’afin de manifester votre vie professionnelle idéale, il vous faut avant tout savoir à quoi elle va ressembler ; et pour ce faire, il vous faut vous connaître, vous écouter, vous entendre.

Prenez l’habitude de tenir un journal qui vous suivra tout au long de la lecture de ce livre. Vous pourrez y écrire quelques mots ou plusieurs pages selon votre inspiration. Seule la régularité compte.

Écrivez tous les jours si vous le pouvez. Faites de ce moment un temps pour vous, une bulle suspendue dans un quotidien bien occupé, où vous pourrez vous échapper par la pensée, et laisser libre cours à votre inspiration ou à vos ressentis.

Vous pourrez également consigner dans ce journal les réponses aux exercices qui vont suivre. Vous aurez ainsi une trace de tout le cheminement qui vous aura amené à découvrir votre voie professionnelle.

Si vous préférez, vous pouvez imprimer les fiches de travail et les organiser dans un classeur à part. Dans ce cas, votre carnet servira uniquement de journal de bord.

Dans la mesure du possible, préférez un vrai carnet à un fichier sur ordinateur. En effet, écrire à la main sollicite d’autres connexions neuronales qu’écrire sur un clavier[2]. Le corps est plus sollicité, et cette motricité permet aux cellules nerveuses une meilleure capacité à gérer de nouvelles informations. Cette ouverture de conscience permet à de nouvelles possibilités d’émerger. Donc si vous le pouvez, utilisez votre main !

Où en êtes-vous ?

Prenez quelques instants pour faire le point. Mettre vos réponses par écrit va vous permettre de prendre du recul sur ce que vous vivez, vider un peu la bande passante dans votre esprit, et commencer à reprendre en main votre vie professionnelle.

 

Fiche de travail

Ma situation actuelle – 15-20 minutes

  • Qui êtes-vous ?
  • Comment vous sentez-vous en ce moment précis ?
  • Quelle est votre situation professionnelle ?
  • Qu’est-ce qui ne vous convient pas ?
  • Pourquoi ?
  • Qu’aimeriez-vous changer ?
  • Quelles sont vos attentes quant à la lecture de ce livre ?
  • À quelles questions aimeriez-vous répondre au fil de la lecture et de votre travail personnel ?
  • Comment aimeriez-vous vous sentir après avoir vécu le processus d’introspection que propose cet ouvrage ?
  • Quelles sont vos attentes à court, moyen et long terme ?

La liste de vos envies

Vous lancer dans le yoga, ouvrir un gîte en Bretagne, monter une entreprise de petits pots bios pour bébés livrés à domicile, développer une application innovante pour aider les investisseurs immobiliers, devenir céramiste… combien d’idées différentes qui partent (apparemment) dans tous les sens avez-vous eues quand vous pensez à votre futur professionnel ?

Toutes ne correspondent peut-être pas à votre vocation profonde, et toutes ne seront pas forcément réalisables, mais chacune comporte une indication importante concernant votre épanouissement professionnel.

Il est donc important de les lister dès maintenant – cela videra encore de la bande passante dans votre cerveau – en attendant de vous en resservir plus tard.

 

Fiche de travail

La liste de mes envies – 10 minutes

Listez ici, sans ordre d’importance ou de faisabilité, toutes les idées de reconversion qui vous attirent. Vous enrichirez cette liste au fur et à mesure de la lecture de ce livre, chaque fois que vous aurez une nouvelle idée de projet professionnel.

  • Idée 1 :
  • Idée 2 :
  • Idée 3 :
  • Idée 4 :
  • Idée 5 :

 

L’échauffement est terminé. Vous voilà prêt à vous engager dans la première étape du processus : celle qui consiste à travailler votre état d’esprit et le mettre en mode « réussite face au changement ».

 

« Impose ta chance, sers ton bonheur, va vers ton risque. À te regarder, ils s’habitueront. »

René Char


[1] https://www.telegraph.co.uk/history/11310456/Goodbye-to-one-of-the-best-years-in-history.html

[2] Selon les neuropsychologues Audrey Van der Meer et Frederikus Van der Weel, de l’Université norvégienne des sciences et de la technologie (NTNU).

Source : © Christelle Bres-Bourgeois