Lorsque Bertrand Jouvenot m’a demandé si je voulais bien commenter un passage de son nouveau livre qui sortira à la fin du mois de janvier, j’ai d’abord été honoré. En revanche, quand j’ai lu le titre du livre « 500 réflexions digitales », je me suis dit que ce n’était pas un livre pour moi.

 

Trop accrocheur, trop « 500 recettes pour gagner plus » et ce genre de bouquin…

Mais fort de ma volonté de bien faire et de tenir ma promesse, je m’attaquais donc à sa lecture.

Et là, …c’est la claque.

 

Loin de ce que j’avais imaginé alors en ne jugeant le livre que sur sa couverture, j’ai découvert un livre bourré d’articles passionnants, où à chaque fin de lecture je me retrouvais submergé de questions intérieures, comme on referme un roman sur une fin inattendue les yeux dans le vide et l’esprit encore embrumé.

Et si Platon avait connu le Web ? Google serait-il la place boursière des idées ? L’intelligence artificielle est-elle si effrayante ? La technologie au service des abeilles, 50 conseils pratiques sur les méthodes agiles, les différences entre un créateur occidental et un créateur oriental, autant de questions ou d’articles sincèrement passionnants à lire.

Mais ce n’est pas tout ! On y découvre des astuces pour mieux utiliser Google (je vous assure, vous l’utilisez mal, tout comme moi, et j’ai passé un bon ¼ d’heure à essayer ses astuces), qu’il nous reste à construire la civilisation du digital, que les licornes sont ou ne sont pas les entreprises du futur, l’avenir de la collaboration de l’homme et de l’intelligence artificielle, et beaucoup, beaucoup, beaucoup d’autres choses encore.

Alors ai-je tenu ma promesse ? Pour être tout à fait franc : Non.

Je devais commenter un passage du livre de Bertrand, et je me retrouve à commenter tout son ouvrage. Mais comment faire autrement ?!

Ce que m’a demandé Bertrand est tout simplement impossible. On ne peut pas commenter un passage de ce livre tant il regorge de passages à commenter !

 

Alors ne faites pas comme moi : N’imaginez pas le contenu de ce livre en le jugeant sur sa couverture.

Faites comme moi : Courez l’acheter pour en découvrir le contenu.

Ce livre est comme un apéritif, vous pouvez en piquer quelques articles avant le repas ou entre deux réunions, le temps d’un trajet en métro ou juste avant d’aller travailler. Et croyez-moi, cela se mange sans faim !

Merci Bertrand pour ta confiance.

 

Régis Chaperon

 

Régis Chaperon auteur de LA RESILIENCE INDIVIDUELLE: Survivalisme appliqué au monde réel, 2020. Sans oublier le livre de Bertrand :