L’intrapreneuriat est devenue une stratégie en soi au sein des grandes entreprises. Mais il nécessite une conduite habile : parrainage, engagement des business units, calendrier et coaching serrés des intrapreneurs, sont essentiels. Si l’exercice est encore nouveau et difficile, Nicolas Bry a aidé des collaborateurs à devenir intrapreneurs chez Orange avec succès. Une expérience qui lui permet de raconter de belles histoires d’intrapreneurs, dans un livre dont il nous parle.

Bonjour Nicolas Bry, pourquoi avoir écrit ce livre La Fabrique des Intrapreneurs … maintenant ?

Nicolas Bry : Après des échanges avec plus de 40 managers innovation et intrapreneuriat d’entreprises en Europe, je me suis rendu compte que je revenais régulièrement sur les mêmes points d’attention : j’ai eu envie d’en faire un guide autour de 10 étapes clés pour créer un programme d’intrapreneuriat et d’innovation. J’ai regardé s’il y avait une offre sur le marché, ce qui n’était pas le cas, et je me suis lancé ! En cours d’écriture est venue l’idée de rajouter une deuxième partie pour partager 20 histoires d’intrapreneurs : le business qu’ils ont créé, comment ils se sont développés au travers du programme, ce qu’ils avaient envie de transmettre aux futurs intrapreneurs.

Une page de votre livre, ou un passage, qui vous représente le mieux ?

N.B. : Le chapitre sur le coaching des intrapreneurs et leur projet représente bien le challenge de ces programmes : l’intrapreneuriat c’est l’alliance d’un concept innovant avec le développement d’une femme, d’un homme, d’une équipe. Voir un intrapreneur mettre en mouvement son autonomie, un leader se révéler, c’est vraiment quelque chose qui résonne en moi.

Les tendances qui émergent à peine et auxquelles vous croyez le plus ?

N.B. : Pour l’intrapreneuriat et l’innovation, j’imagine des programmes ouverts, flexibles et apprenants, croisant des intrapreneurs de différentes entreprises, associant des intrapreneurs, des idées salariés avec des startups et des entrepreneurs… Des programmes portés par une dimension transformative : un bénéfice pour les clients qui entraîne un changement dans leur vie, un business model pour l’organisation, un impact positif pour la société et l’environnement, la transformation des porteurs des projets.

Si vous deviez donner un seul conseil à un lecteur de cet article, quel serait-il ?

N.B. : Le succès d’un programme d’innovation réside dans le moment précis où l’on fait se rencontrer les idées et aspirations venues du terrain avec le sponsoring des parties prenantes, management, et business units : la catalyse de l’innovation, c’est le croisement du bottom-up et du top-down.

En un mot, quels sont les prochains sujets qui vous passionneront ?

N.B. : J’aide les 20 managers innovation d’Orange Africa à développer leur projet localement -Orange est présent dans environ 20 pays-. Cette diversité culturelle est passionnante ! Nous avons créé Radio Innovation pour partager les bonnes pratiques et accueillir des innovateurs connectés à l’Afrique. Nous travaillons aussi à faire ressortir des opportunités d’innovation stratégique des différents secteurs tech en ébullition en Afrique : Fintech, e-commerce et retail Tech, secteur informel, Agritech, HealthTech, Data, etc…
Merci Nicols Bry
Merci Bertrand

Le livre : La Fabrique des Intrapreneurs, Nicolas Bry, 2019.